Sarahba a récemment publié son single « Jaloux ». Elle le présente sur Music Shaker.

sahaba interview

Sarahba a récemment publié son single « Jaloux ». De retour de Toronto et un peu fatiguée, elle a tout de même répondu à mes questions avec sympathie. Découvrez une jeune femme dont vous pourriez très bien entendre parler prochainement.

Bonjour Sarahba, tu viens de sortir ton nouveau single « Jaloux », mais tout d’abord, comment vas-tu?

Ça va et toi?

Ça va merci très bien avec cette belle météo.

Je viens d’arriver ce matin de Toronto et je suis un peu décalée par le décalage horaire. Il fait aussi beau là-bas, mais moins chaud qu’ici.

Nous savons très peu de choses sur toi, peux-tu te présenter?

J’ai sorti mon single « Jaloux » il n’y a pas longtemps. Aujourd’hui je finis mon album qui est presque prêt. Il me reste encore deux chansons à mixer. J’ai hâte de partager la musique que j’ai créée.

Tu as commencé par le cinéma en étant jeune, est-ce que tu pensais déjà à la chanson?

Je faisais du cinéma en parallèle de mes études. Je passais des castings par-ci par là et j’ai été retenue pour quelques rôles. Je suis ensuite partie m’installer avec ma mère à Los Angeles à l’âge de 18 ans, après mon Bac. Il y avait un concours de chant en face de mon hôtel et j’y suis allée pour découvrir le travail en studio. Le chant a toujours été ma première passion, ainsi que la musique. Le cinéma était plus pour m’amuser, mais je ne m’amusais pas autant qu’avec la musique. Je chante depuis toute petite et aujourd’hui, c’est une évidence. J’écris beaucoup pour les autres artistes aussi.

Comment t’es-tu retrouvée dans la musique suite à ton casting?

Suite à ce concours, j’ai commencé à travailler avec une personne qui s’appelle Mani. J’ai fait quelques titres en anglais et j’ai eu un contrat avec Ultra Music, aux Etats-Unis. Je n’étais pas à l’aise car je chantais des titres écrits par les autres et pas les miens. Je n’avais pas l’impression d’être moi et de faire du karaoké. Je n’aime pas chanter les chansons des autres. Suite à ça, j’ai voulu arrêter et commencer à m’autoproduire. J’ai installé un studio d’enregistrement chez moi, j’écrivais et enregistrais trois chansons par jour. J’ai appris à m’enregistrer toute seule. J’écrivais sans cesse jusqu’à mon retour en France où j’ai présenté mes maquettes à des maisons de disques, puis j’ai été signée en octobre dernier, chez Mercury. Mon album est déjà fini car j’ai écrit vite. Ce n’est pas un problème pour moi de créer car je le fais régulièrement.

Avec ton premier contrat, tu avais sorti deux singles en 2015, peux-tu revenir sur ces titres?

Au fait, ce n’était pas des singles, c’est moi-même qui les ai posté sur Youtube car on me demandait souvent sur les réseaux sociaux « C’est quand que tu sors quelque chose? » ou « Tu es toujours en studio, et on n’entend rien de tes titres ». J’ai fait ça pour faire écouter quelque chose aux gens mais ce n’était pas une sortie officielle sur Itunes ou autres. C’était uniquement sur Youtube comme beaucoup le font avec des covers. Les chansons ne me touchaient pas et je ne pensais pas les sortir. Je me sens mieux avec ce que je fais aujourd’hui car c’est vraiment moi et mon univers.

Justement, tu viens de sortir « Jaloux », peux-tu me le présenter ?

C’est une chanson que j’ai écrite et composée toute seule.Je parle à une copine dans cette chanson, en lui disant qu’elle n’a pas besoin que son mec l’appelle tout le temps et qu’elle ne perde pas confiance en elle. Faut ouvrir les yeux sur ce qu’il fait car il la « maltraite » et la rabaisse tout le temps car il est jaloux et veut avoir l’emprise sur elle. Cette chanson, c’est un pour le narguer mais en généralisant sur tous les hommes qui font ça. Les filles font ça aussi à leurs hommes. C’est une situation générale où la personne est jalouse et je voulais un gimmick où on rigole en chantant « Il est jaloux » (elle fredonne le titre).

Il est entêtant et puis, il collera plus à l’été avec sa légèreté.

Merci. Oui, il est sorti un peu avance mais ça prend du temps et je vois les réactions. Je trouve ça cool car les jeunes ont l’air d’aimer. Ça fait très plaisir.

Tu parlais beaucoup de ton album qui est prêt, as-tu déjà une idée de sa date de sortie?

Il est prêt donc j’espère le plus vite possible. J’ai hâte que ça sorte mais j’attends juste de recevoir le mix d’une ou deux chansons. Le mastering retarde toujours un peu mais j’espère pour la rentrée. On va encore retravailler le single et pourquoi pas dévoiler les autres titres pour la rentrée.

Sera-t-il en français ou en anglais ?

L’anglais n’est pas ma langue première. Il y aura tout de même un ou deux singles traduits en anglais car je les ai écrits en anglais à la base. Pour le moment, je ne les ai pas enregistrés car ce n’était pas la priorité. La priorité reste un album en français, pour la France. J’ai pris du plaisir à le faire et je suis fière des chansons et j’espère qu’elles vont plaire.

Il y aura-t-il des featurings ?

Pour le moment, je ne sais pas mais il pourrait y avoir des surprises.

Pourra-t-on te retrouver sur scène prochainement?

Oui, je pense. On m’a dit qu’il y en aura. Je ne connais pas encore les dates. Probablement fin juin, puis juillet-août. Je suis prête en tout cas et j’ai hâte de faire découvrir ma musique au plus grand nombre.

Question spéciale, tu es sur Music Shaker, on shake la musique, peux-tu me citer trois titres que tu écoutes beaucoup en ce moment de trois styles différents?

J’écoute beaucoup « Complicated » de Robin Thicke. En voiture, j’aime bien écouter « Diamond » de I’m On One et … (elle réfléchit), j’aime aussi beaucoup « Attention » de Charlie Puth.

Question d’actualité, les albums de reprises sont très tendance depuis plusieurs années, t’a-t-on proposé de faire des reprises avant que tu ne proposes tes morceaux?

Non. Je pense que c’est plus intéressant de faire quelque chose d’original. Après, si on cite M Pokora, il a su le faire en reprenant Claude François. C’est cool qu’on m’est laissée le choix.

Question hors-sujet : Lorsque tu étais chez Ultra Music, Benny Benassi avait eu un coup de cœur pour toi, peux-tu me raconter ça?

Oui, grâce à mes managers. En allant à mon fameux casting où j’ai rencontré Mani. J’avais fait une maquette A capella car l’instru proposée ne me plaisait pas. J’avais trouvé les coordonnées du manager de Benny Benassi et je l’avais envoyé. Il avait accepté de la produire. Après, c’est là qu’on voulait faire de moi la chanteuse qu’on promène sur tels ou tels morceaux des DJ et ça ne me plaisait pas. J’étais jeune et je n’avais pas beaucoup d’expérience dans ce milieu. Aujourd’hui, j’ai pris du recul et nous sommes toujours en contact. J’ai d’ailleurs écrit une chanson pour son dernier album qui s’appelle « Carousel ».

(Surprise) Alors là, je vais t’avouer un truc. J’ai le dernier album de Benny Benassi et figures-toi que « Carousel » est mon titre favori. Je regrette vraiment que ce titre ne soit jamais devenu un single car c’est une bombe.

Génial. Oui, il aurait dû en faire un clip et tout mais il a exploité le titre avec Chris Brown (Ndlr « Paradise »). Il y avait plusieurs fans qui étaient ravis du morceau.

Quand tu as un album, ça arrive souvent que tu as un titre que tu adores qui a le potentiel pour être un single, mais qui reste au placard. C’est mon cas avec ce titre.

C’est sûr, je rejoins ce sentiment. C’est un peu le milieu, il y a parfois des choses injustes car les choix ne sont pas bons. J’ai aussi écrit un morceau pour DJ Antoine en featuring avec Jordin Sparks. Elle a une voix incroyable dessus et le titre s’intitule « Too Late For Love ». Le morceau est super et ce n’est pas devenu un single. Je l’écoutais encore dans l’avion et ça aurait pu devenir un tube. Peut-être que ça va l’être dans le futur.

Tu écris beaucoup pour les autres, pour qui rêverais-tu d’écrire?

J’étais récemment en studio à Londres avec OMI. Je fais beaucoup de « Writing Camp ». On ne peut pas vraiment le traduire en français, mais c’est quand tu te rends dans une ville et que tu te retrouves avec des compositeurs et tu écris le maximum et ça peut devenir une chanson pour un gros artiste. Je vais faire un Writing Camp en Grèce, dans une semaine. Il y a beaucoup de « publishers » (auteurs) impliqués et j’espère que ça ira à de grands artistes.

Ça doit être incroyable si ça se produit.

C’est ça la magie de la musique, tu ne sais jamais rien à l’avance. Jenson Vaughan, mon compositeur depuis plusieurs années, vient d’écrire un morceau connu. Un jour, on l’appelle et on lui dit « Ecoute la nouvelle chanson de Kygo et Ellie Goulding (Nldr First Time) », au fait c’est la sienne. Il était comme un fou. J’étais en studio avec lui quand il l’a écrite et je ne pensais pas que ça pouvait aller aussi loin. Je l’aimais bien mais rien de plus. C’est vraiment beau d’avoir des nouvelles comme ça. J’aimerais bien que ça m’arrive.

Ça risque d’arriver un jour ou l’autre car tu sembles vraiment très productive.

C’est pour ça que j’écris beaucoup. Mon album est fini car j’ai été rapide alors, en parallèle, je continue d’écrire pour les autres.

Si tu te retrouves déjà sur un album de Benny Benassi, je vois pas comment ça ne pourrait pas exploser un jour. (rire)

(rire). En tout cas, merci beaucoup car ça me fait plaisir que tu as aimé cette chanson. C’est une belle référence et j’aime beaucoup le titre. En plus, la chanteuse qui chante le morceau est une bonne copine à moi (Elle Vee). Elle était comme une folle car on croyait que ça allait devenir un tube.

Je me souviens même avoir mis en avant le titre dans ma chronique sur l’album et d’avoir demandé à plusieurs reprises à Benny que ce soit le prochain single.

C’est vraiment bien de savoir qu’il y a des gens qui ont une oreille musicale.

Merci, quelle est la question que l’on ne t’a jamais posée en interview, et à laquelle tu aurais aimé répondre ?

(elle réfléchit longuement) « Que fais-tu de tes journées? ». Je passe mes journées en studio à faire de la musique car c’est ce qui me rend heureuse. D’écrire, créer, après, j’aime parfois prendre des « Break » et partir à la nature ou dans un endroit où tu ne fais rien. En ce moment, en attendant que mon single prenne bien, j’écris mais j’aimerais partir sur une île pour me reposer car j’ai beaucoup voyagé ces derniers temps et ça fatigue. Là par exemple, je devrais être en train de dormir et je reprends une nouvelle journée et je vis deux journées sans avoir eu ma nuit. Une journée se finit en prenant l’avion, puis tu revis une autre en sortant, c’est n’importe quoi (rire) mais il y a pire.

C’est sûr, pour finir, je vais te laisser t’adresser directement à ton public pour le mot de la fin.

J’ai hâte qu’ils écoutent mon single et que ceux qui ne l’ont pas encore écouté le découvrent. Qu’il en sera de même pour mon album car je l’aime beaucoup. J’aime juste une chanson plus que les autres, elle s’intitule « Je ne veux plus ». J’ai hâte de montrer d’autres facettes car « Jaloux » est une chanson simple qui est une bonne intro. J’espère que ça va aider quelques-uns à se retrouver car je passe beaucoup de messages dans mes chansons.

Merci à Sarahba d’avoir répondu à mes questions et d’avoir fait ma journée en me faisant découvrir qu’elle était l’auteure d’un titre que j’adore. Merci à l’Agence Rise Up pour cette interview.

Redécouvrez le clip de « Jaloux », puis découvrez le titre « Carousel » de Benny Benassi, écrit par Sarahba.

Cet article a été rédigé pour la première fois sur ce lien : http://www.actuanews.fr/music-shaker/Rencontre-avec-Sarahba_a3895.html